L’hiver, pensons aussi aux animaux ! Il est temps de penser aux animaux sauvages pour qui l’hiver est une période très dure. La plupart migrent dans le sud de l'Europe et/ou en Afrique. Ils n'en restent pas moins que tous les oiseaux ne migrent pas, et pour ceux qui restent, l'hiver - avec ou sans vague de froid - est l'époque la plus meurtrière. Pourtant, pendant cette saison, les oiseaux craignent moins le froid que la faim, car pour affronter de basse température ils ont besoin de d'avantage de nourriture. Malheureusement, à cette époque de l’année, on constate la raréfaction de la nourriture, la diminution des jours et donc du temps pour trouver leur ration quotidienne, le recouvrement des sols par la neige, le gel, qui masquent les ressources alimentaires. Voici quelques conseils pour vous permettre de les aider et ainsi de passer l’hiver ! Les oiseaux Les oiseaux ont besoin de s'alimenter le matin de bonne heure et le soir avant de se rassembler en dortoir. Avec l'hiver, ils ont besoin de plus de nourriture pour conserver leur température et rester en vie. Le plumage, pourtant bon isolant, n'empêche pas les déperditions de chaleur d'où la nécessité d'emmagasiner un maximum de calories ; De plus, l'hiver, les larves d'insectes, les graines et les baies diminuent, jusqu'à devenir rares ; Ils ont donc besoin d’aliments riches en lipides, qui vont leur fournir de l’énergie: - la graisse : margarine, beurre, saindoux, suif, lard, non salés, seuls ou en boule de graisse avec des graines à faire ou à acheter. - les graines de tournesol, les cacahuètes : non salées et non grillées, décortiquées ou en coques. - les fruits secs : noisettes, noix, amandes décortiqués voire concassés - les petites graines, indispensables aux passereaux à bec fin (rougegorge, accenteur mouchet...) : millet, avoine, chènevis (chanvre), alpiste, navette, pavot... ou les flocons d'avoine - le maïs concassé, le blé, l'orge - les fruits : pommes, poires, pour les merles et grives ; noix de coco fraîche pour les mésanges ; raisins secs. - vers de farine: pour les insectivores. L’élevage se pratique dans un petit terrarium contenant du son humidifié. - l'eau >> Ne jamais donner : d'aliments salés, de pain sec, biscottes, pâtisserie, noix de coco desséchée, qui gonflent et provoquent des troubles digestifs, de lait, d’asticots, de graines très résistantes et pouvant perforer l'estomac des oiseaux, de graines de lin ou de ricin qui sont toxiques Aménager un abreuvoir est important car l'eau est aussi nécessaire aux oiseaux. En hiver, ces derniers ont beaucoup de mal à trouver des points d'eau. L'abreuvoir devra être maintenu libre de glace et aidera ainsi les oiseaux à réduire leurs dépenses énergétiques durant une période cruciale de gel ou de neige. Par temps froid, les oiseaux se baignent pour maintenir leur plumage en bon état de conserver la chaleur. Sans eau, les oiseaux diminuent leurs capacités de vol et les qualités isolantes de leurs plumes. Penser à construire des abris adaptés aux différents animaux : mangeoires à oiseaux et à écureuils, nichoirs, gîte à hérisson, etc...
Les animaux en hiver
Liens Activités Sorties nature Chantiers SOS Crapauds Autres activités Contact Coin des petitsAbonnement Newsletter Régulièrement, recevez les informations importantes des clubs CPN Val de Juine et Val d'Orge !
Connaitre et Protéger la Nature
Newsletter©CPN Val de Juine - 2016 - Reproduction totale ou partielle strictement interdite - Tous droit réservés - Mise à jour le 07/04/2017 - Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique en passant par le formulaire de contact ici
Ligue de Protection des Oiseaux
CPN/LPO
Val de Juine et Val d'Orge
À vous de jouer ! Quoi de neuf? En pratique Découvrir L'association Les associations Historique Adhérer